Extrait

Publié le par Antoine


Que dire d'une fille de vingt-cinq ans quand elle est morte?
     Qu'elle était belle. Et terriblement intelligente. Qu'elle aimait Mozart et Bach. Et les Beatles. Et moi. Un jour qu'elle me mettait carrément dans le même sac que tous ces gars et leur musique, je lui demandai dans quel ordre elle nous classait. Elle sourit et dit: "Alphabétique".


Extrait du roman Love Story d'Erich Segal

Commenter cet article