Jack l'Éventreur

4ème de couverture

Jack l'Éventreur est sans doute mort maintenant, et mort impuni.
Il doit reposer dans un de ces calmes cimetières anglais où l'ombre rectiligne des cyprès se prolonge sur des gazons soigneusement peignés et sur des allées monotones. Chaque jour de la semaine s'appesantit davantage sur cette tombe mystérieuse. Les jeunes Anglaises qui, pour se rendre au temple protestant ou à l'église, traversent le cimetière, observent devant cette tombe comme devant les autres un silence recueilli.
Et rien ne signale aux hommes que là, dans la paix tellurique, repose celui auquel on peut appliquer le titre de " génie du crime ". (...) Il est une phrase de la conclusion des enquêteurs qui paraît définir de façon tragique cette sanglante épopée :  Les éléments de l'information ne permettent pas de supposer que le meurtrier avait des connaissances anatomiques, mais plutôt que la pratique l'avait rendu habile.

L'auteur

Robert Desnos est un poète français, journaliste écrivain. Il est né le 4 juillet 1900 à Paris.
En 1922, il intègre le groupe de Littérature avec Aragon, Breton, Eluard, Péret, Crevel. Il joue un rôle majeur au sein du groupe surréaliste, dont il s'éloignera progressivement. A partir de 1925, il entreprend une carrière de journaliste de presse et en 1933 se lance dans la réalisation d'émissions radiophoniques, son goût pour la poésie s'affirme. Avant-guerre il est clairement engagé contre le fascisme, et pendant l'Occupation il occupe le poste de rédacteur en chef au journal Aujourd'hui puis de simple journaliste, faisant partie du réseau "Agir" ; à la même époque, il publie ses recueils de poèmes "Fortunes et  État de veille, et écrit pour des revues clandestines.
Arrêté en 1944, il est déporté vers Auschwitz, puis Buchenwald, et meurt du typhus le 8 juin 1945 au Camp de concentration de Theresienstadt en Tchécoslovaquie.

Pour aller plus loin, consultez sa biographie (Wikipédia).


Jack l'Éventreur, Robert Desnos, édition de L'herne, collection Carnets.
44 pages, 11 x 16,5 cm, mai 2009, 8,50 euros.