Le couloir de la mort

4ème de couverture

Mississippi 1967.
Deux enfants sont atrocement tués dans un attentat aveugle du Ku Klux Man. Le procès de Sam Cayhall, complice des terroristes, est ajourné. Octobre 1981. Officiellement, la ségrégation est abolie et les droits civiques rétablis dans le Sud. L'affaire revient devant la Cour Suprême. Un nouveau jury condamne le vieux raciste à la chambre à gaz. Quelques jours plus tard, Adam Hall, jeune avocat chargé de le défendre, pénètre dans le couloir de la mort.
C'est alors seulement qu'il découvre que Sam Cayhall est son grand-père. Il dispose de moins de trois mois pour apprendre à le connaître, comprendre son crime et peut-être le sauver.




L'auteur

Étasunien, John Grisham est né en 1955 dans l'Arkansas.
Il exerce pendant dix ans la profession d'avocat, tout en écrivant des romans à ses heures perdues. Il publie en 1989 son premier roman, Non coupable, mais c'est en 1991, avec La firme, qu'il rencontre le succès. Depuis, L'affaire Pélican (1992), Le couloir de la mort (1994), L'idéaliste (1995), Le maître du jeu (1996) et L'associé (1999) ont contribué à en faire la figure de proue du " legal thriller ".
Mettant à profit son expérience du barreau, il nous dévoile les rouages du monde judiciaire, et aborde par ce biais les problèmes de fond de la société américaine. Aux États-Unis, où il représente un véritable phénomène éditorial, la vente de ses livres se compte en millions d'exemplaires et ses droits d'adaptation font l'objet d'enchères faramineuses auprès des producteurs de cinéma (La firme, L'affaire Pélican).
Marié, père de deux enfants, John Grisham est l'un des auteurs les plus lus dans le monde.

Le couloir de la mort, John Grisham, éditions Pocket, collection Pocket Thriller.
554 pages,  11 x 17,5 cm  août 2004, 7,80 euros.