poème de la mer et de l'océan

Publié le par Antoine


 

L’océan
a connaissance
de l’ensemble ouvert.

Il a connu l’air
et caressé les pierres
il a gagné son bleu
il a gagné son vert.

Tout ça
infuse en lui.
 

*
 

Que présage la mer
lorsqu’elle monte
et qu’elle hisse ses eaux
silencieuse comme le lierre

avec son traîneau
de gélatines
chargé de bois et d’oiseaux
d’ancêtres aux corps nouveaux

de voix polies
et qu’elle vous couvre
dormant.
 

*
 

Peut être
un jour naîtra un vert
plus vert encore
plus ferme que l’algue :
le vert protéiné
des eaux mortes.



 Romain Verger

Commenter cet article