˜

Publié le par Antoine



Plaisir.

Mi-tigées.

La forteresse
d’échafaudage
te cerne.

Ta fontaine
ne vit plus.

Ton parvis
est jonchés
de tentes
mercantiles.

Mais ton âme
éthérée
m’étreint,
me rappelle
à mes vingt ans.

Place Saint-Sulpice,
pan
de ma poésie.





La Tour d'Aigues, mars 2009
Paris, septembre  2006

Publié dans Mes textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article