^

Publié le par Antoine



Il n’y a
pas
de couleurs.
L’eau.
L’endoderme.
Les respirations
immobiles
de l’éternité.
Écorce
je te vis.

 

 

Quelque par entre 2003 & 2008

Publié dans Mes textes

Commenter cet article

nico 15/02/2009 13:04

Antoine qu'il s'appelle l'homme qui à écrit Les Passantes... Sans Brassens, il passait aux oubliettes...