-

Publié le par Antoine



Elle m’a
cligné dans l’œil.

C’est la loi
du passage.

Bonsoir
petite
brune !

 

 

Quelque par entre 2003 & 2008



Commentaire

"Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir"

G. Brassens. Les passantes.


Ecrit par : thomas | samedi, 31 janvier 2009

Publié dans Mes textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article