Un géant dans le jardin

Publié le par Antoine



Le bloc de tôle ondulé
est un vieux garage
au temps abandonné.

Comme un coffre,
enterré et oublié,
il renferme un secret
doucement détérioré
par les infiltrations
de la pluie
et l’appui
de la neige
par effraction.

À moitié
goudronné
complètement
défoncé,
il prend
la place
vouée
à mes pieds.



 Montréal, 27 juillet 2005

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Une inconnue 08/09/2009 06:45

Ici c'est encore une soirée de fin d'été, mais à te lire, j'en ai eu froid. Ce même froid que tous québécois ressent dans son sang lorsqu'il se doit de sortir par tempête pour aller retrouver l'absolu, le semblant de chaleur humaine tant espérée!

Oh oui! J'ai vraiment eu froid à te lire, quelle superbe narration, j'en ai eu les frissons. Des frissons d'anxiété tellement je ressentais ta crainte de ce froid inhumain, impersonnel.

Je vais m'arrêter ici, mais j'ose espérer qu'avec ce talent, tu parviens à en gagner ta vie, bien au chaud sous la couette et en sécurité dans les bras de ton aimée.

Signé par une inconnue ayant déjà déambulé aussi sur Sherbrooke est.....à l'infini... ^^

Antoine 09/09/2009 18:17


Merci chère inconue pour votre message.


Si je ne vis pas de la poésie, au moins cette dernière me fait vivre. Peut-être est-ce là l'essentiel de notre relation.
Votre pseudo donne pour lien un drôle de monde, qui ne m'est pas coutûmier, dommage que vous ne soyez qu'une inconnue.