Nelligan n'était pas fou !

Publié le par Antoine





VI

Je sens voler


Je sens voler en moi les oiseaux du génie

Mais j'ai tendu si mal mon piège qu'ils ont pris

Dans l'azur cérébral leurs vols blancs, bruns et gris,

Et que mon coeur brisé râle son agonie.

 

 

 

Émile Nelligan, in Fragments, 1902


Commentaire


c'est vraiment beau , ces quelques vers ...
merci à vous .

helena


Ecrit par : helenablue | mardi, 20 janvier 2009


Ces vers m'ont touchés...Merci !


Ecrit par : Ivy Lovy | mercredi, 21 janvier 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article